Brèves

Inondation: Les 17 rues touchées par les inondations

Les 17 rues touchées par les inondations à Ittre: rue Basse, rue Planchette, rue Neuve, rue de Virginal, rue du Centenaire, rue des Digues, rue de la Montagne, rue Basse Hollande, rue de Schoot, rue du Bilot.  A Haut-Ittre : rue de l’Eglise, rue Warchay, rue Grange à la Dîme, rue Pezin, rue aux cailloux, rue les Fonds.  A Fauquez : rue sainte Lutgarde.  A Virginal, aucune habitation n’a été touchée car les précipitations se sont concentrées sur l’est du canal.

Le pont de la rue aux Cailloux, détruit par les inondations, est remplacé par un pont provisoire mis en place par l’armée belge.  D’autres ponts ont été touchés dans le village : le pont de la rue de Schoot, le pont du Maustichy (qui sera remplacé par une passerelle piétonne), le pont de la rue de Baudémont (près du Chemin d’Eve), un pont privé sur la rue de Virginal et le pont de la rue de Virginal (qui doit être reconstruit et qui entraine la fermeture de plusieurs mois de la route Ittre - Virginal).

Les inondations d’Ittre, déclarées calamité naturelle
Le Gouvernement wallon a reconnu les inondations comme calamité, ce qui permettra à la Commune et aux sinistrés de bénéficier d’une intervention du Fonds des Calamités.  Pour les particuliers, cela signifie que le Fonds interviendra au-delà de l’intervention des assurances : p.e. une voiture garée sur un parking public qui a été emportée et qui ne dispose pas d’une assurance omnium pourra faire appel au fonds des calamités.

Un conseil communal consacré aux inondations
Le 9 septembre dernier, un conseil communal était entièrement consacré aux inondations.  Retrouvez le compte-rendu complet de ce conseil dans le Petit Tram du mois d’octobre.



Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS