Brèves

Un ittrois bientôt dans l'espace?

Verra-t-on bientôt un Ittrois s’envoler vers les étoiles ?  Personne ne le sait encore, mais c’est en tout cas ce que souhaite l’astronaute belge Dirk Frimout qui a rencontré les élèves de 4ème, 5ème et 6ème primaire de l’école Communale d’Ittre : « Je veux leur dire qu’ils doivent rêver et tout faire pour réaliser leur rêve ».

Et il est vrai que Dirk Frimout a pu réaliser son rêve.  Sur les 550 personnes qui sont parties dans l’espace, il était le numéro 268.  Et il lui a fallu 20 années de patience et de préparation pour réaliser son rêve, à l’âge de 51 ans.    C’était en 1992, du 24 mars au 2 avril, soit 9 jours à bord de la navette Atlantis, en compagnie de 6 astronautes américains. Son  premier réflexe, une fois en orbite à 300 km de la Terre : regarder par la fenêtre pour admirer la planète bleue.  A cette altitude, la navette avance à une vitesse impressionnante : 48.000 km/h.  En 1h30, un tour complet de la terre est bouclé et le passage au-dessus de la Belgique dure 40 secondes.

La vie à bord, en apesanteur, est rythmée par le travail et les expériences scientifiques (il étudie l’atmosphère et l’influence du Soleil sur l’atmosphère), mais aussi par le quotidien : les repas « des petits pots avec une sauce collante », les toilettes « une procédure qui dure 20 minutes », etc.

Pendant près d’une heure trente, Dirk Frimout a répondu aux questions des enfants.  Ceux-ci lui avait également préparé une surprise avec une version revisitée de la chanson ‘Un autre monde’ de Téléphone.  Un beau souvenir pour l’astronaute, mais aussi pour les enfants
.
Cette rencontre s’inscrivait dans le  cadre d’un programme de visite des écoles.  « Pour les enfants, le fait de rencontrer quelqu’un qui y a été, cela peut les motiver aux sciences et aux technologies.  Je veux surtout leur dire que pour obtenir ce que l’on veut, on doit beaucoup travailler, mais qu’il faut croire en ses rêves et tout faire pour les réaliser.  A 75 ans, moi je suis trop âgé pour encore aller dans l’espace, mais peut-être que l’un d’entre aux ira dans l’espace plus tard » confie Dirk frimout.  Inutile de préciser que les enfants en sont sortis des étoiles plein les yeux...

Ludovic Devriendt
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Une dose de plaisir en plus. Et si on parlait du premier, très beau, roman de Victoire de Changy
Une nouvelle plume ittroise a pris place au sein de l'horizon littéraire belge. Victoire a 29 ans, une jolie frimousse, des idées plein la tête et un talent certain. Une énergie communicative aussi. À chercher peut-être chez sa maman, Carine de Lichtervelde, très active chez Comartagrind, Musique clas'ittre et membre du CA du Centre Culturel.
Des gilles en plein été? Quelle drôle d'idée !
C’est pourtant bien à la fin du mois d’août, à l’occasion de la kermesse de « Virginal en fête », qu’a lieu la sortie officielle des Gilles virginalois accompagnés de leurs sociétés « sœurs ». Leur cercle a été créé il y a plus d'une vingtaine d'années pour participer à la ferveur populaire de cette grande ducasse.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS