Brèves

Expo 2 Vincent Verscheure et Marie Bourgeois, un duo innovant

Les salons  de l’Espace Bauthier a été investi  la première quinzaine de septembre par un duo artistique Virginalois. Vincent Verscheur  et Marie Dubois, tous deux avec une formation graphique et artistique,  sont venus s’installer à Virginal  il y a quelques années. Ils aiment leur commune et s’y investissent. Vincent s’implique dans le Conseil Culturel du centre Culturel, le café Truc, Ittre en transition.

L’expo fut en tout cas un fameux kick pour les deux artistes. Ils ont créé pendant plusieurs semaines à la fois seul et ensemble. C’est bien la création en duo qui est particulière.  Dans l’expo on retrouvait des oeuvres de Vincent et de Marie et puis une soixantaine de petits carrés crées à deux. Ce sont ces petits tableaux  qui ont par ailleurs reçu le plus d’intérêt des visiteurs et la moitié d’entr’eux ont été vendus. Il  y a avait la démarche mais aussi le prix : 25€ par carré.
 
L’expo a connu un succès moyen avec une très belle affluence lors du vernissage avec entr’autre la présence d’une brochette d’artistes renommés. Certaines avaient déjà exposés : Pascal Courcelles, Martens, Jean Daelemans, d’autres allaient y exposés : Robert Quint, Benoit Piret. Les salons de l’Espace Bauthier sont appréciés !

L’expo a intéressé et interpellé les spectateurs. Il faut dire que l’installation, la combinaison, les œuvres eux-mêmes dégageaient une force, une puissance créative.

Vincent est en recherche permanente et parcours l’œuvre de centaines d’artistes. Il s’intéresse fort au cerveau humain. Marie est plus spontanée. Elle aime les vagabondages inconscientes, l’œuvre devient méditation. C’est  du mind mapping. On peut d’ailleurs y retrouver des choses différentes à travers chaque « lecture ».

Reste la question de l’acquisition des œuvres. Le public a de plus en plus difficile à débourser quelques centaines d’euros. S’agit-il de choix, de contraintes économiques ?

Il s’agira de rechercher d’autres modes  d’échanges et de créer une dimension multidimensionnelle autour des expos afin d’intéresser un public élargi.

Luc Schoukens.
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Une dose de plaisir en plus. Et si on parlait du premier, très beau, roman de Victoire de Changy
Une nouvelle plume ittroise a pris place au sein de l'horizon littéraire belge. Victoire a 29 ans, une jolie frimousse, des idées plein la tête et un talent certain. Une énergie communicative aussi. À chercher peut-être chez sa maman, Carine de Lichtervelde, très active chez Comartagrind, Musique clas'ittre et membre du CA du Centre Culturel.
Des gilles en plein été? Quelle drôle d'idée !
C’est pourtant bien à la fin du mois d’août, à l’occasion de la kermesse de « Virginal en fête », qu’a lieu la sortie officielle des Gilles virginalois accompagnés de leurs sociétés « sœurs ». Leur cercle a été créé il y a plus d'une vingtaine d'années pour participer à la ferveur populaire de cette grande ducasse.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS