Brèves

Expo 2 Vincent Verscheure et Marie Bourgeois, un duo innovant

Les salons  de l’Espace Bauthier a été investi  la première quinzaine de septembre par un duo artistique Virginalois. Vincent Verscheur  et Marie Dubois, tous deux avec une formation graphique et artistique,  sont venus s’installer à Virginal  il y a quelques années. Ils aiment leur commune et s’y investissent. Vincent s’implique dans le Conseil Culturel du centre Culturel, le café Truc, Ittre en transition.

L’expo fut en tout cas un fameux kick pour les deux artistes. Ils ont créé pendant plusieurs semaines à la fois seul et ensemble. C’est bien la création en duo qui est particulière.  Dans l’expo on retrouvait des oeuvres de Vincent et de Marie et puis une soixantaine de petits carrés crées à deux. Ce sont ces petits tableaux  qui ont par ailleurs reçu le plus d’intérêt des visiteurs et la moitié d’entr’eux ont été vendus. Il  y a avait la démarche mais aussi le prix : 25€ par carré.
 
L’expo a connu un succès moyen avec une très belle affluence lors du vernissage avec entr’autre la présence d’une brochette d’artistes renommés. Certaines avaient déjà exposés : Pascal Courcelles, Martens, Jean Daelemans, d’autres allaient y exposés : Robert Quint, Benoit Piret. Les salons de l’Espace Bauthier sont appréciés !

L’expo a intéressé et interpellé les spectateurs. Il faut dire que l’installation, la combinaison, les œuvres eux-mêmes dégageaient une force, une puissance créative.

Vincent est en recherche permanente et parcours l’œuvre de centaines d’artistes. Il s’intéresse fort au cerveau humain. Marie est plus spontanée. Elle aime les vagabondages inconscientes, l’œuvre devient méditation. C’est  du mind mapping. On peut d’ailleurs y retrouver des choses différentes à travers chaque « lecture ».

Reste la question de l’acquisition des œuvres. Le public a de plus en plus difficile à débourser quelques centaines d’euros. S’agit-il de choix, de contraintes économiques ?

Il s’agira de rechercher d’autres modes  d’échanges et de créer une dimension multidimensionnelle autour des expos afin d’intéresser un public élargi.

Luc Schoukens.
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Zik - Zak : Un an de musique "live" à Virginal
 Zik Zak c’est quoi?

A la base, c’est la réunion de quelques passionnés et d’une école de musique à Genappe qui se sont mis en tête l’idée de créer une salle de concert dans le Brabant wallon. En 2016, la salle ouvre ses portes à Virginal. Depuis septembre 2017, l’équipe a connu quelques changements et l’école de musique s’est retirée du projet... Mais la passion, elle, est toujours là! La salle, qui bénéficie d’une infrastructure de qualité professionnelle, est avant tout associée à la musique Pop/Rock. Mais cela pourrait, peut-être, évoluer dans le temps.


Concert de gala de la Royale Harmonie Communale de Virgial
Groove and Swing à la salle polyvalente de Virginal lors du traditionnel concert de gala de la RHCV : du Jazz, de la Soul Music, du Gospel et plus encore…  La première partie nous a fait découvrir la "Royale Fanfare Saint Albert" de Lombise (Soignies) dirigée par Jean-Claude Broes, qui a commencé par "Just a closer walk with thee" (arr. Don Gillis) et terminé par "My Way » en passant par Pavane in blue (Ted Huggens).  Le public est donc chaud lorsqu'en deuxième partie la RHCV lance la Brabançonne  suivie de la "Relève de la garde " (JP.Haeck). Le ton monte avec la musique de James Bond "Live and Let Die" de Paul et Linda Mac Cartney.  L'excellent chef d'orchestre, Philippe Lambert, met aussi à l'honneur ses saxophonistes avec "Saxophone Jubille" de Harm Evers. Le gala se termine par la RHCV Marche de Mr Marcel Tordeurs.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS