Brèves

Jean-Pol Vanschepdael (IC)

En octobre 2012, Jean-Pol Vanschepdael a été élu pour sa première expérience en tant que mandataire politique. Il a intégré le conseil de l’action sociale, et avec cette fonction, a aussi pris des postes dans le bureau permanent du CPAS et le comité de concertation CPAS/commune, où l’on réfléchit aux synergies entre les deux institutions.

Ce directeur d’école secondaire habite Virginal depuis plus de ving-cinq ans. Il est également connu dans le village pour sa présence dans la Confrérie del tarte au Cras’Tofé. Pour Jean-Pol Vanschepdael, Ittre est l’une des plus belles communes de Belgique. « Elle dispose d’un caractère rural qu’il faut à tout prix préserver. Les gens se connaissent encore, et le village vit énormément grâce à cela. »

« Avec ce poste de mandataire, j’ai découvert un monde passionnant. Autour de la table, on travaille réellement au-delà des clivages politiques, dans l’intérêt du citoyen. Je pense que c’est une belle façon de faire de la politique. On essaye de trouver des solutions pour les citoyens en difficultés. Et chacun a un problème différent. Le CPAS ne s’occupe pas que de la précarité. »

Pour le conseiller, l’un des challenges important, c’est de démystifier autant que possible le rôle du CPAS. « La présidente actuelle le fait dès que possible, notamment à l’aide du bulletin communal. Il faut informer sur ce que peut apporter cette institution, pour que les gens n’aient plus peur de franchir les portes. Ils y rencontreront des gens à l’écoute, qui leur diront ce qu’il est possible de faire dans leur situation. »

L’accueil de la petite enfance et l’insertion professionnelle sont deux thématiques qui touchent beaucoup le conseiller dans sa fonction. « En tant que directeur d’école, je sais l’importance d’avoir une bonne formation. Cela peut mener à un travail, qui est une source importante de lien social. Quand on n’a pas ça, il est important de pouvoir être épaulé par un agent d’insertion. Le CPAS offre cela à ceux qui ont eu un chemin de vie difficile. »

Julie Duthy
Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Une dose de plaisir en plus. Et si on parlait du premier, très beau, roman de Victoire de Changy
Une nouvelle plume ittroise a pris place au sein de l'horizon littéraire belge. Victoire a 29 ans, une jolie frimousse, des idées plein la tête et un talent certain. Une énergie communicative aussi. À chercher peut-être chez sa maman, Carine de Lichtervelde, très active chez Comartagrind, Musique clas'ittre et membre du CA du Centre Culturel.
Des gilles en plein été? Quelle drôle d'idée !
C’est pourtant bien à la fin du mois d’août, à l’occasion de la kermesse de « Virginal en fête », qu’a lieu la sortie officielle des Gilles virginalois accompagnés de leurs sociétés « sœurs ». Leur cercle a été créé il y a plus d'une vingtaine d'années pour participer à la ferveur populaire de cette grande ducasse.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS