Brèves

Théâtre de la Valette Ca repart!!!

Chers spectateurs, chers amis....
Mon équipe et moi avons une grande nouvelle à partager, à vous annoncer ! Vous avez gagné ! Le Théâtre de la Valette reprend du service ! Et sans vous, cela n'aurait pas été possible !
 
Merci à vous chers amies et amis du Théâtre ! Merci d'y avoir cru et de nous avoir soutenus ! Nous allons mettre toute notre énergie pour vous permettre de continuer à venir rêver, à venir rire ou sourire, à venir réfléchir sur le sens et la beauté des choses dans cet endroit magique qu'est le Théâtre de la Valette qui reprend son envol !


Oh! Tout cela est encore fragile, et tous les obstacles ne sont pas levés, mais avec vous, avec votre envie, avec notre énergie et le talent de tous les artistes qui se joindront à moi dans ce merveilleux projet, nous y arriverons, et ce théâtre deviendra un lieu majeur dans le paysage théâtral, votre lieu de plaisir, de joies, de Culture et de découvertes dans I'Ouest du Brabant Wallon!
 
Je connais bien cette maison et j'ose dire que je vous connais bien également. Ma première collaboration avec Léonil McCormick, qui me confie désormais les rennes de ce théâtre qu'il a fondé, remonte au siècle dernier ! Souvenez-vous de «Dracula», «Sherlock Holmes», «Sanctuarie», «La jeune Première», «le Rouge et le Noir», « Les Aiguilleurs », « Love letters », « La Dame aux Camélias »... et plus récemment « Voyage avec ma tante », «Diplomatie », « Le souper »...
 
Autant de pièces et de spectacles qui vous ont enthousiasmés !  Eh bien, vous en aurez d'autres! Qui vous enthousiasmeront tout autant.
Nous sommes à l’aube d'une saison qui commence tard, en décembre. Toutes les tergiversations que nous avons vécues ont rendu impossible le fait de commencer plus tôt et nous vous prions de bien vouloir nous excuser.
Nous avons donc du retard à rattraper et commencerons sur les chapeaux de roues avec les «Petits Crimes Conjugaux» de Eric-Emmanuel Schmitt qu'il n'est plus nécessaire de vous présenter ni davantage que le second auteur, que vous aimez aussi passionnément: Amélie Nothomb. Elle a imaginé une pièce appelée «Les Combustibles» qui nous « réchaufferont» à la fin de I’hiver.

Je vous promets d'autres surprises nombreuses, tel le cadeau que vous fera le théâtre en invitant les Universités Populaires du Théâtre. II s'agit de « Lectures-spectacles » de grande qualité, suivies d'un débat entre vous et les artistes (auteur, metteur en scène, acteurs) au sujet de ce qui vient d'être lu. Ces sessions des Universités Populaires du Théâtre sont totalement gratuites ! C'est un moment qui vous est offert par le théâtre et les artistes, un moment d'échange, de découverte, de surprise et d'enrichissement. Pour le reste, je vous promets d'autres belles propositions théâtrales qui vous combleront mais il est encore un peu tôt pour vous faire des promesses qui pourraient s'avérer aléatoires.
Et, espérons-le, la saison prochaine sera une saison complète pour laquelle nous vous proposerons à nouveau le service d'abonnement, impossible à mettre en place cette saison-ci.
C'est donc plein d'envie et de détermination que je mettrai mon énergie à animer ce lieu pour vous chers amis, à le faire vivre, briller, vibrer pour votre plus grand plaisir, ma seule préoccupation.
Soyez les bienvenus dans votre théâtre !

Michel Wright
Directeur du Théâtre de La Valette




Petits crimes conjugaux
De Eric-Emmanuel Schmitt | Mise en scene de Michel Wright
Avec Catherine Conet et Jean Philippe Altenloh



Gilles est victime d'un mystérieux accident. Amnésique, étranger a lui-même, il revient chez lui, auprès de Lisa, sa femme depuis quinze ans. Qui est-il ? Qui est Lisa ? Comment vivait leur couple ? A partir de ce qu'elle lui raconte, il tente de recomposer son existence. Mais si Lisa mentait ?... Etait-il et est-il bien comme elle le décrit ? Est-elle seulement sa femme ? Un suspens étonnant sur le couple à la recherche de la vérité. Une comédie noire pleine de surprise dont on ne sort pas indemne !

Un home, une femme… et quinze années de vie commune...  Quel est le crime? Qui I'a commis ? Qui est la victime ? Où est le cadavre ?  Petits crimes mais crimes quand même! La vie conjugale fait-elle de nous des assassins ? Une enquête palpitante faite d'ombre et de lumière, de violence, de complicité et d’affrontement ! Un bras de fer au sein même du couple !  Une enquête “policière” a l’issue de laquelle victime, assassin, enquêteur, juge... personne n'est innocent ! Vous non plus !


Du 6 au 31 décembre 2018
Les jeudis, vendredis, samedis à 20h30
Les dimanches à 18h
Le 30 à 16h
Le 31, soirée Réveillon

Prix des places: Plein: 22 € | Seniors: 20 € | Etudiant : 12 €



Date de dernière mise à jour : 08/10/2015
Jacques Wautier, échevin des travaux
Jacques Wautier est né à Tubize en 1955.  Ses études primaires, il les poursuit à l’école Saint Joseph de Tubize, avant de partir à l’Ecole normale de Braine-le-Comte pour ses secondaires.  C’est à cette époque qu’il rencontre sa future épouse, Brigitte Spreutels, aujourd’hui médecin à Ittre.  
Il poursuit ses études à Saint Luc (Mons)  dans le domaine des travaux publics.  Sa vie professionnelle l’emmènera à Lokeren (en tant que délégué commercial pour une société de conditionnements d’air), à Charleroi, à Grand Bigard….
C’est à la naissance de Marie-Caroline, en 1979, que Brigitte et Jacques emménagent à la rue du Sart.  Viendront ensuite Baptiste et Remi, qui suivront leurs études aux villages, à l’Ecole communale d’Ittre…
Alizée Olivier, conseillère communale MR
Alizée, âgée de 24 ans, est la plus jeune conseillère communale d’Ittre. Elle a toujours habité dans la commune, au quartier du Croiseau.  Après sa scolarité, à Bois-Seigneur-Isaac, puis à Nivelles, elle poursuit maintenant des études en sciences politiques à Bruxelles. Elle termine actuellement un master en Relations Internationales à l’ULB.
login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS