Historique

Plus de 30 années d'animations

Nous sommes dans les années 1970. Lucien Froidebise et la Cie Sang Neuf dont Francis Houteman est l'animateur débarquent à Ittre. A travers l'opération «Étoile Filante» nos joyeux lurons veulent animer les différents villages du Brabant wallon, valoriser les artistes locaux et faire la fête. 

Francis Houteman se sent très bien à Ittre et avec l'appui des associations et des habitants, il propose en 1973 la création d'un Foyer Culturel, structure pluraliste et mixte (public-associatif) qui permettrait d'obtenir des subventions de la commune et du Ministère de la Culture. 

Une fusion culturelle

Les trois bourgmestres, R. Bavay pour Haut-Ittre, G. Vervueren pour Virginal et L. Carlier pour Ittre trouvent leur projet intéressant, d'autant plus qu'il permettait de rapprocher les gens des 3 villages à travers des activités culturelles et de loisirs, et de ce fait réaliser une fusion culturelle avant une fusion administrative attendue trois ans plus tard.

Les associations s'interrogent néanmoins. Elles sont en pleine effervescence : c'est l'époque de la création de la Maisonnée, du Centre Culture et Loisirs (C.C.L. à Haut-Ittre), la J.S.I. (football à Ittre)... et se demandent quel sera le véritable rôle de ce C.L.I. ? Le C.L.I. va-t-il se mêler de tout, organisera-t-il tout ? Sera-t-il un concurrent ou un complice ?

Création de l'asbl

Après de nombreuses réunions, les représentants des communes, des associations et des personnes privées établissent les statuts de l'asbl « Centre de Loisirs et d'Information ».  L'Assemblée constitutionnelle se tient le 30/10/74. Les statuts paraissent au Moniteur début 75. Ittre dispose alors du 3ème Foyer Culturel du Brabant wallon, après Braine-l'Alleud et Rebecq.

Puis, petit à petit, le C.L.I. voudra grandir. Il faudra faire le pas entre une culture bénévole et une structure professionnelle, disposer d'un lieu de « travail » adapté, d'un Conseil d'Administration responsable.

Les personnes impliquées

La première présidence revient à Robert Bertoux. Durant 9 ans il a assumé cette lourde tâche, épaulé au début par les vice-présidents : Pierre Meurant pour Ittre, Jacques Stache pour Haut-Ittre et José Pourtois pour Virginal. Yves Thiry était trésorier et Guy Desmet et Milou Meurant assuraient le secrétariat.

Par après, les président(e)s se sont succédé(e)s :  Robert Bertoux, Michel De Beck, Marie-Claire Godeau-Bougard, Michel Tilman, Marc Hordies, Christine Authom, Claude Debrulle, et Jean-Louis Escoyez.

Date de dernière mise à jour : 30/10/2006
Pascal Henry, 1er Echevin
Un projet de vie au service des citoyens

Du hasard de son arrivée à la certitude de son engagement

Pascal Henry, 54 ans, marié, deux enfants, est courtier en assurances depuis plus de 25 ans. Son bureau de courtage, H&Co sprl, est implanté à Virginal depuis presque 20 ans. Arrivé par le fruit du hasard, dans le village  (Pascal et sa famille, résidents à Oisquercq, cherchaient un terrain pour construire à proximité de leur lieu de vie), il s’est rapidement intégré à la vie de la commune. De par son emploi, où il fut amené à rencontrer pas mal de monde. Via le parcours scolaire et extra-scolaire de ses enfants : ce qui l’a conduit à participer à de nombreuses activités et à s’impliquer dans l’Association des Parents de l’école. Enfin, par son engagement dans diverses associations (la JSI, COMARTAGRIND,…), dont il fait encore partie aujourd’hui et qui lui ont permis, non seulement, de rencontrer de nouvelles personnes, mais aussi de s’investir dans pas mal de projets.


Christian Fayt, nouveau Bourgmestre à Ittre
Ittre : l’aboutissement d’un long engagement en politique.

Quand la passion pour la forêt mène à la politique.

Cela fait près de 25 ans que Christian Fayt est impliqué dans la politique ittroise. Arrivé à Ittre en 1985 pour gérer le Bois des Nonnes à Fauquez (son cursus scolaire l’a mené vers des études forestières), Christian Fayt y prend racine, achète une maison et s’y installe en famille.
Par la suite, élu président des 500 agents de forêts qui géraient nos forêts à l’époque, il arriva très vite à la conclusion que pour faire avancer les projets qui lui permettraient de gérer au mieux les hectares dont il avait la responsabilité, l’investissement en politique était une approche à ne pas négliger.  

En 1994, lors de sa première tentative sur la liste PA, il est élu conseiller communal avec 89 voix. Six ans plus tard, il se représente et double son score. Expert détaché au cabinet du ministre de l’agriculture José Happart (PS) de 2001 à 2003, il y parfait son expérience politique.  Et c’est comme membre de Ittre+ (PS) qu’il devient finalement Echevin au sein du Collège communal en 2006 (au sein d’une coalition Ittre+/Ecolo/PA) puis en 2012 (au sein d’une coalition Ittre+/IC).
 
Sa désignation aujourd’hui au poste de Bourgmestre est, à ses yeux, l’aboutissement heureux du travail mené durant toutes ces années au sein des différentes fonctions politiques et professionnelles qu’il a assumé à Ittre. Même s’il souligne que ce n’était pas un objectif en soi lorsqu’il a démarré en politique. « Ce qui est primordial pour moi c’est de voir comment on peut faire avancer les choses quand on unit des forces de bonne volonté qui nous aident à frapper aux bonnes portes pour convaincre du bien-fondé d’un projet », nous confiera-t-il.

login Design by ArtWhere - Powered by Neo-CMS